Kévin Estre - Annonce 2016
Kévin Estre - Annonce 2016
Kévin Estre devient pilote d’usine Porsche

2016 sera une nouvelle étape marquante dans la carrière de Kévin Estre. Après deux saisons chez McLaren GT émaillées de pole positions, victoires et records, le pilote français âgé de 27 ans fera partie l’an prochain des pilotes d’usine du constructeur allemand Porsche. Son programme inclut les quatre plus prestigieuses épreuves de longue haleine américaines qui forment le North American Endurance Championship, ainsi que deux fameux doubles tours d’horloge européens : les 24 Heures du Nürburgring et les 24 Heures du Mans, selon la décision du Comité de Sélection de l’Automobile Club de l’Ouest. D’autres participations pourraient s’ajouter au calendrier du pilote français en fonction des besoins de son nouvel employeur.

Lire la suite
Kévin Estre - Bilan 2015
Kévin Estre - Bilan 2015
Record de victoires pour le pilote McLaren GT Kévin Estre sur deux continents

En cette saison 2015, Kévin Estre a participé, en tant que pilote d’usine McLaren GT, à deux championnats en intégralité, des deux côtés de l’Atlantique. En Europe, il s’est classé à la 4ème place de la Blancpain Endurance Series, avec la satisfaction d’avoir remporté le plus grand nombre de victoires en compagnie de ses coéquipiers Shane Van Gisbergen et Rob Bell : deux sur cinq ! 5ème du Pirelli World Challenge, disputé aux Etats-Unis et au Canada en solo sur un format sprint, il a également établi le record de victoires 2015, ex aequo avec le champion Johnny O’Connell auteur lui aussi de quatre succès.

Lire la suite
Kévin Estre - Le Mans 2015
Kévin Estre - Le Mans 2015
Un Prix, faute de podium…

Kévin Estre a réussi de convaincants débuts aux 24 Heures du Mans en compagnie de deux autres « rookies », Laurens Vanthoor et Chris Cumming. Leur Ligier JS P2-Honda n°34 équipée de pneumatiques Dunlop et engagée par l’équipe OAK Racing se dirigeait vers la 4ème place de sa catégorie quand un problème de boite de vitesses a contraint l’équipage à l’abandon au cours de la 23ème heure de course. Kévin repart toutefois avec le Prix Jean Rondeau, qui récompense traditionnellement un jeune pilote Français d’avenir à l’occasion de sa première participation à la plus grande course d’endurance du monde.

Lire la suite