Kévin Estre atteint la catégorie reine de l'endurance automobile avec la nouvelle Porsche 963 LMDh

Kévin Estre - Annonce 2023
Kévin Estre - Annonce 2023

Le rêve de tout sportif qui vise une carrière professionnelle est d’atteindre le sommet. Pour un pilote comme Kévin Estre qui a décroché les titres officiels de champion de France, d’Europe et du Monde, qui a remporté la plupart des épreuves majeures en Grand Tourisme, l’objectif ne peut être que d’exercer son talent dans la catégorie reine de l’endurance

Kévin Estre atteint la catégorie reine

Ce rêve va devenir réalité pour le Lyonnais expatrié en Autriche, alors que Porsche vient d’annoncer qu’il ferait partie de l’effectif chargé de piloter son prototype LMDh – la toute nouvelle 963 - en 2023. Et l’objectif sera forcément de gagner les plus grandes courses le plus souvent possible !

 

Redoutable kartman, Kévin est titré en Formule Campus dès sa première saison en sport automobile. Il s’oriente un peu plus tard vers la Porsche Carrera Cup, avec deux couronnes et un total de 35 victoires à la clé en Cup France, Cup Allemagne et Supercup. Il devient alors pilote officiel McLaren GT mais Porsche ne tarde pas à lui proposer de rejoindre ses rangs et il se voit propulser en 2015, à l’âge de 26 ans, dans l’équipe d’usine du constructeur de Stuttgart. Il accumule expérience et succès au volant des 911 RSR 17’ et RSR-19 dans le championnat du Monde d’Endurance de 2016 à 2022. En point d’orgue : la victoire en GTE Pro aux 24 Heures du Mans en juin 2018 et le titre suprême FIA des pilotes GT lors de la super saison 2018-2019. En marge de ce programme prioritaire, Kévin a ajouté à son palmarès deux « classiques » qui lui tenaient à cœur, les 24 Heures de Spa et du Nürburging avec la Porche 911 GT3 R.

Après un tel parcours, le programme LMDh que se prépare à lancer Porsche en partenariat avec Team Penske pour l’exploitation, tombe à pic pour Kévin qui avait souvent indiqué qu’il se sentait prêt pour un tel challenge.

 

 

 

Kévin nous confie l’intense satisfaction qu’il a ressentie à l’annonce de sa nomination : « Quand Porsche a décidé de se lancer en FIA WEC et en IMSA avec cette voiture, je n’ai pas vraiment eu besoin de postuler, ils savaient que je serais intéressé. Après, il s’est passé un peu de temps avant que j’en entende parler à nouveau. Mais fin 2021, j’ai été intégré au programme de développement. J’ai fait six jours de roulage sur la piste maison à Weissach, près de Stuttgart, ainsi que des tests à Barcelone et Motorland Aragon. Pour moi, c’était un objectif que je m’étais fixé depuis que je me suis tourné vers l’endurance : gagner au général après avoir gagné en catégorie GT. Maintenant je suis au sommet de l’endurance, c’est fantastique ! »

La nouvelle arme de Porsche en endurance, conformément à la réglementation LMDh possède un châssis de type LMP2. Celui-ci est fourni par Multimatic, un très important constructeur de voitures de course dont le siège est au Canada et qui dispose d’implantations en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Les autres partenaires techniques sont Williams Advanced Engineering pour la batterie, Bosch pour le moteur électrique et Xtrac pour la boite de vitesses tandis que Porsche s’est chargé du moteur à combustion interne.

 

 

 

Pour Kévin, ce concentré de technologie représente beaucoup de nouveautés : « Le système hybride impose que le niveau de charge de la batterie ne doit pas descendre sous un minimum ni dépasser un maximum. La gestion est automatique mais on peut passer en manuel si nécessaire. La voiture réclame une méthode de travail différente de ce que je connais, il faut réapprendre beaucoup de choses quand on passe du GT à un tel proto. Concernant l’aérodynamisme, je n’avais jamais conduit une voiture avec autant d’appui. Elle est aussi plus légère, avec un centre de gravité plus bas. »

L’annonce des pilotes du programme LMDh a été faite à Goodwood à l’occasion du Festival of Speed, où plusieurs Porsche entrées dans la légende de l’endurance sont présentes. La composition des équipages et les championnats dans lesquels chaque pilote sera impliqué seront révélés ultérieurement. « Cette année au Mans, dans certains relais, j’y pensais en voyant les protos Hypercars et LMP2 me doubler à l’extérieur des S Porsche. L’année prochaine c’est moi qui ferai l’extérieur aux GT dans les courses que je disputerai avec la Porsche 963 ! ».

Et en attendant, la perspective de remporter un deuxième titre de champion du Monde d’Endurance GT – qui lui a échappé de justesse l’an passé – ne serait pas pour déplaire à Kévin et à son employeur !

 

Kevin Estre, pilote officiel Porsche Motorsport
Communiqué de presse du 24 juin 2022, annonce pilote LMDh 2023