Kévin Estre tire les leçons de 2020, regarde vers 2021… et rêve de 2023 !

Kévin Estre - 2020
Kévin Estre - 2020

Une victoire en LM GTE Pro aux 24 heures du Mans en 2018, un titre de champion du Monde en 2019 et… un petit Tommy en 2020 ! Alors que son programme de pilote officiel Porsche Motorsport vient d’être révélé, Kévin Estre se retourne sur l’année qui s’achève et regarde 2021 avec confiance et détermination, sans pouvoir s’empêcher de penser également à 2023 !

Une année vraiment pas comme les autres

2020, une année dont on se souviendra longtemps, ou que l’on voudra oublier… rayez la mention inutile ! Mais pour Carolin et Kévin Estre, elle restera avant tout l’année qui les a vus devenir, le 8 juillet, les parents d’un petit Tommy. « C’était la grosse bonne nouvelle de l’année » affirme dans un sourire le pilote français. « La crise sanitaire a fait que je suis resté pas mal à la maison avec Carolin et Tommy. Nous sommes prêts pour notre premier Noël tous les trois. »
En cette période de l’année, Porsche a l’habitude de fêter ses champions à l’occasion d’une magnifique réception. La « Night of Champions » s’est déroulée samedi 12 décembre, mais sans invités et par écrans interposés. L’événement a permis d’annoncer les programmes sportifs des différents pilotes officiels de la firme de Stuttgart. Kevin poursuivra son parcours en FIA WEC (championnat du Monde d’Endurance) toujours avec la Porsche 911 RSR mais il aura à ses côtés un nouveau coéquipier.





Il s’agit du Suisse Neel Jani qui a remporté en 2016 les 24 Heures du Mans et un titre de champion du Monde au volant du proto Porsche 919 Hybrid LMP1. Moins familier du cockpit des voitures de Grand Tourisme de la marque, il s’est toutefois classé 2ème en novembre dernier lors des 12 Heures de Sebring. Une expérience précieuse puisque le FIA WEC millésime 2021 débutera justement sur le vénérable circuit floridien. « J’avais fait la connaissance de Neel quand il courait chez Porsche en LMP1 » se souvient Kévin. « Nous avons pu reprendre contact à l’occasion de la séance de moulage de nos baquets. J’habite en Autriche mais à un kilomètre de la frontière suisse et donc, à une heure trente près, nous sommes quasiment voisins ! »

Opération reconquête

L’objectif majeur de la saison à venir sera de reconquérir le titre de champion du Monde d’Endurance GT. Le duo Estre-Christensen a décroché la médaille de bronze lors de l’exercice écoulé, qui a débuté en septembre 2019 à Silverstone et devait se terminer en juin 2020 au Mans. Mais la pandémie de Covid-19 a tout remis en question. Finalement, huit courses ont eu lieu, qui se sont soldées par trois pole positions, six podiums et 2 meilleurs tours en course pour l’équipage franco-danois de la Porsche n°92. La victoire les a récompensés à Spa et en clôture du championnat à Bahrein et ils sont montés quatre fois sur la deuxième marche. « Malheureusement, les deux courses où nous avons rencontré des problèmes techniques étaient dotées d’un gros coefficient. Ce fut notamment le cas au Mans, notre grande déception de l’année. Nous avions une nouvelle voiture, qui ressemblait beaucoup à l’ancienne mais qui comportait 95% de pièces nouvelles. »





L’année prochaine, Kévin et Neel pourront compter sur une RSR éprouvée pour retrouver le chemin de la couronne mondiale. « Elle sera plus fiable, et nous poursuivrons son développement pour obtenir plus de performance, surtout au Mans. »
Comme la plupart des pilotes officiels Porche, Kevin disputera les 24 Heures du Nürburgring, avec une équipe cliente en GT3. Le vainqueur des 24 Heures de Spa 2019 n’a jamais caché qu’il rêve depuis longtemps d’accrocher la classique allemande à son tableau de chasse. « Il faudra compter sur une logistique efficace car la course tombe en même temps que la Journée Test des 24 Heures du Mans. On s’attend à devoir quitter le Nürburgring quatre ou cinq heures avant l’arrivée pour pouvoir rouler dans la Sarthe. » En pleine forme !
Enfin, Kévin a appris avec bonheur la nouvelle du retour de Porsche dans la catégorie reine de l’endurance, à travers la réglementation LMDh élaborée par l’ACO et les Américains de l’IMSA. « C’est une bonne nouvelle pour la discipline et pour le sport auto. On s’attend à voir au moins quatre constructeurs de renom relever le défi, ce qui génèrera un grand intérêt sportif. Il est clair que j’aimerais beaucoup faire partie de l’aventure. »
Il faudra être patient car la catégorie ne sera introduite qu’en 2023. En attendant, la saison 9 du FIA WEC commencera par les 1000 Miles de Sebring le 19 mars prochain ! Joyeux Noël et belles fêtes à tous !





Kevin Estre, pilote officiel Porsche GT / FIA WEC / Porsche 911 RSR #92
Newsletter du 22 décembre 2020